Les Voyageurs de l'Imaginaire


Un hommage à Pierre Bottero
 
AccueilFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Analyse D'Ewilan

Aller en bas 
AuteurMessage
Foxinfire
Serviteur de la Dame
avatar

Age : 24
Féminin

Messages : 112
Date d'inscription : 13/08/2012

MessageSujet: Analyse D'Ewilan   Mar 21 Aoû - 12:07

Une enseigne en métal argenté annonçait : Duom Nil' Erg, maître analyste. Au-dessous du nom, un dessin représentait trois cercles imbriqués.
Une lourde et impressionnante porte barrait le passage. Salim s'effaça devant son amie.
-Honneur aux dames !
Camille inspira longuement et poussa l'huis qui céda sans aucune difficulté.
Le perron s'ouvrait sur une pièce en contrebas de trois marches. Lorsque ses yeux se furent accoutumés à la pénombre qui y régnait, elle discerna un large comptoir de pierre, de profonds fauteuils de cuir et une multitude de cadres accrochés aux murs.
Ils entrèrent.

-C'est pour quoi ?
La voix était sèche. De surprise, Salim faillit bondir dans la rue.
Camille fit un pas en avant.
-Je cherche Duom Nil' Erg.
- C'est moi. Que veux-tu ?
Elle distingua enfin celui qui parlait.
C'était un petit homme, à peine plus haut que le comptoir derrière lequel il se tenait, et qui semblait aussi vieux qu'une momie.
Camille se sentit tout intimidée.
-On m'a dit de m'adresser à vous pour que vous me testiez.
- Trop jeune !
La voix était froide, sans appel.
- Mais...
- Trop jeune. Je ne teste qu'à partir de dix-huit ans, lorsque le don est installé.
- C'est important !
Duom Nil' Erg leva les yeux et fixa Camille qui se raidit.
- Jeune fille, tu me fais perdre mon temps. Mes tarifs, pour une analyse, sont certainement au-delà de ce que tu peux imaginer.
Camille fut balayée par un frisson de désespoir. Depuis son entretien avec la Sentinelle figée, elle s'était préparée à cette rencontre, elle la savait vitale, et voilà que ce vieillard refusait de la tester.
Elle enfonça ses mains dans ses poches pour se donner une contenance et toucha la pierre bleue qu'elle avait pris l'habitude de faire tourner entre ses doigts.

Une idée germa dans son esprit, qu'elle mit immédiatement en application. «C'est peut-être une sphère graphe», avait dit Edwin, et le Ts'lich, un peu plus tard, l'avait confirmé.
- Je peux vous payer, lança-t-elle, et cher.
Un sourire naquit sur les lèvres de Duom Nil' Erg.
- Tiens donc, et avec quoi ?
- Avec ça!
Camille posa la pierre sur le comptoir.
L'analyste fit mine de la saisir, mais ses doigts s'arrêtèrent à quelques millimètres de sa surface.
- Une sphère graphe ts'liche ! s'exclama-t-il. Comment te l'es-tu procurée et comment parviens-tu à la tenir ?
Il se tut soudain et parut se concentrer.
Camille vit le dessin prendre naissance, beaucoup plus net que celui d'Edwin allumant le feu, presque aussi beau que les siens, en fait, et une lumière sans source visible éclaira chaque détail de la pièce.
Salim poussa un sifflement. La salle, richement meublée, était tapissée de tableaux. Tous représentaient trois cercles, un rouge, un bleu et un jaune, qui se découpaient sur un fond blanc. Seules la position et la taille des cercles variaient. Sous chaque cadre était inscrit un nom en lettres d'or.
Duom Nil' Erg tenta à nouveau de saisir la pierre puis, devant son échec répété, l'examina avec une loupe. Il reposa finalement son instrument.
- C'est bien un objet de pouvoir ts'lich, déclara-t-il à Camille qui ne l'avait pas quitté des yeux. Les propriétaires de ce genre de babiole ne s'en défont jamais de leur plein gré et je n'ai connu que deux humains capables d'en toucher un. Comment te l'es-tu procuré ?
Camille n'hésita pas.

- Je l'ai trouvé par terre, aussi bête que cela paraisse. Acceptez-vous cette pierre comme paiement d'une analyse ?
Le visage de Duom Nil' Erg perdit son air sévère.
- Elle vaut beaucoup plus que ça. Les dessinateurs utilisent les sphères graphes pour leurs incursions dans les Spires. Celle-ci est de fabrication ts'liche et ne peut donc être utilisée par un humain. Elle a toutefois une valeur inestimable.
- Mais il faut que je sois testée !
- Du calme jeune fille, du calme. Je vais t'analyser puisque tu y tiens tant, et gratuitement.
- Merci, s'exclama Camille, merci beaucoup !
- Inutile de me remercier. Je doute que le résultat de ton analyse soit concluant. Rares sont ceux qui ont un don, et tu es dans tous les cas trop jeune d'au moins trois ans. Je suis néanmoins surpris par ta capacité à toucher la sphère ts'liche et curieux de te connaître mieux. Sais-tu ce qu'est une analyse ?
- Non, avoua Camille, pas vraiment.
- C'est bien ce qu'il me semblait. Je vais essayer de t'en faire comprendre l'essentiel. Le don, ou l'Art du Dessin, existe grâce à trois forces, la Volonté, la Créativité et le Pouvoir. Ces trois forces existent en chacun de nous, mais souvent de manière trop embryonnaire ou disproportionnée pour que leur possesseur soit un dessinateur. Mon art consiste à jauger l'intensité de chacune de ces forces, à les situer les unes par rapport aux autres. Suis-moi.
Duom Nil' Erg contourna le comptoir et, en compagnie de Camille, il rejoignit Salim qui examinait les cadres.
- Ces tableaux, reprit l'analyste, correspondent au test qu'ont passé de brillantes personnes. Le cercle rouge correspond à la Volonté, le bleu à la Créativité et le jaune au Pouvoir. Regarde, chaque tableau est unique. Il correspond à la manière de chacun des dessinateurs de se représenter les Spires et de s'y déplacer. Il symbolise son don.

- Je comprends mal ce que sont les Spires, avoua Camille.
- Rien de plus simple. L'imagination, sans majuscule, est quelque chose de très personnel, la faculté de se représenter des choses qui n'existent pas en réalité. L'Imagination est une dimension, un univers si tu préfères, mais immatériel, et les Spires sont les chemins qui parcourent cet univers. Il y a une infinité de chemins, une infinité de possibles, qu'ouvre le pouvoir du dessinateur. Celui qui possède les trois forces peut pénétrer dans l'Imagination et, selon la puissance de son don, s'y enfoncer plus ou moins profondément. C'est cette puissance que je teste.
Il les entraîna vers le mur le plus éloigné de l'entrée.
- Voici l'analyse de Sil' Afian, notre Empereur.
Dans un tableau semblable aux autres s'étendait un grand cercle rouge qui en touchait presque les bords. Parfaitement centré sur lui, le cercle jaune était deux fois plus petit tandis qu'en périphérie, le cercle bleu paraissait presque anodin et sortait un peu de la limite définie par le rouge.
- La taille des cercles, leur agencement, leur place, tout est important, mais le don n'est fort que lorsque trois cercles de même taille s'interpénètrent. Plus la partie commune est importante, plus le don est puissant. Voyez, notre Empereur a une Volonté presque inhumaine et son Pouvoir est fort, mais son manque de Créativité l'empêche d'être un véritable dessinateur.
Duom Nil' Erg sourit en considérant la toile.
- Cela dit, reprit-il, on ne lui demande pas de dessiner, mais de gouverner. Pour cette tâche, son test est parfait. Je vous laisse regarder pendant que je prépare l'analyse.
Le vieillard quitta la pièce par une porte dissimulée derrière le comptoir.
- Tu as compris quelque chose ? s'enquit Salim.
- Bien sûr, pas toi ?

- Non, mais je n'ai pas tout écouté. À quoi ça va te servir de connaître la taille de tes cercles ?
- À comprendre la nature de mon pouvoir, expliqua Camille, et à mieux l'utiliser.
- Bien chef ! Regarde, Edwin Til' Illan, c'est le nôtre ?
Salim désignait un cadre proche de celui de l'Empereur. Camille s'en approcha. Si le cercle rouge et le cercle bleu, de taille identique, se superposaient presque, le cercle jaune, plus petit, était complètement à l'écart.
- Qu'est-ce que ça veut dire ? demanda Salim.
- Edwin possède les trois forces, mais son cercle de Pouvoir est décentré. Si j'ai bien compris maître Duom, Edwin ne doit pas être un très bon dessinateur.
Camille et Salim continuèrent à arpenter la pièce en essayant d'interpréter les tableaux.
Ce fut Camille qui les découvrit.
Ils étaient côte à côte, Élicia et Altan Gil' Sayan. Leurs dessins étaient presque identiques : trois cercles de même taille formant une rosace au vaste centre. Camille s'apprêtait à appeler Salim, lorsque Duom Nil' Erg entra.
- C'est prêt. Si vous voulez bien me suivre.
La pièce voisine était beaucoup plus petite. Au centre se trouvaient un fauteuil en bois foncé et une table basse sur laquelle reposait un complexe assemblage de cristal et de métal argenté, dans un écrin tendu de satin.
L'analyste pria Camille de s'installer sur le fauteuil, puis il lui couvrit le visage d'un masque de soie. Il déploya sur le mur, face à elle, un vaste pan de tissu de velours blanc.
Après avoir recommandé à Salim de ne pas intervenir, il recula de trois pas. Il se concentra et la pièce s'obscurcit. Seul le montage de cristal, sur la table, luisait doucement.

- Un scintilleur est un appareil extrêmement subtil, expliqua-t-il. Sa structure s'étend dans l'Imagination ; si tu peux dessiner, il le découvrira. Tu es prête ?
- Oui, répondit Camille d'une voix un peu tendue, que dois-je faire ?
- Rien. Laisse-toi guider par le scintilleur et laisse-moi guider le scintilleur.
Tout d'abord, il ne se passa rien. Puis une explosion de couleurs jaillit du cristal et nimba Camille d'un halo chatoyant.
Salim ferma les yeux un instant, tant la lumière était vive. Quand il les rouvrit, il discerna brièvement trois cercles lumineux en mouvement devant son amie puis, soudain, le cristal s'éteignit.
Lorsque la lumière revint, Duom Nil' Erg ôta délicatement le masque des yeux de Camille et le reposa sur la table. Ses mains tremblaient légèrement alors qu'il contemplait le résultat du test avec stupéfaction.
- C'est impossible, marmonna-t-il, cette figure n'existe que dans les livres.
Camille se redressa. Un seul et immense cercle noir occupait tout l'espace du pan de velours blanc.
Le vieil analyste finit par planter son regard dans le sien.
- Mais qui es-tu ? demanda-t-il. Qui es-tu donc ?



Extrait tiré du livre : D'un mode à l'autre, de pierre Bottero

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chalilodimun
Chevalier de la Légion de l'Imaginaire
avatar

Age : 21
Féminin

Messages : 318
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Analyse D'Ewilan   Mar 21 Aoû - 12:19

Merci Foxinfire, ça sera bien utile pour ceux qui voudront que leur perso/plume se fasse analyser.

__________________________________
Vous pouvez me retrouver sur :
DeviantArt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chalilodimunsworld.blogspot.fr/
Foxinfire
Serviteur de la Dame
avatar

Age : 24
Féminin

Messages : 112
Date d'inscription : 13/08/2012

MessageSujet: Re: Analyse D'Ewilan   Mar 21 Aoû - 12:37

Une idée de notre très chère Anne lou :p mais qui n'a pas internet en ce moment donc je me suis chargée du post :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chalilodimun
Chevalier de la Légion de l'Imaginaire
avatar

Age : 21
Féminin

Messages : 318
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Analyse D'Ewilan   Mar 21 Aoû - 12:49

Ah oui, c'est vrai qu'elle bugait.

__________________________________
Vous pouvez me retrouver sur :
DeviantArt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chalilodimunsworld.blogspot.fr/
Siiahm
Auteur des Chemins
avatar

Age : 21
Féminin

Messages : 175
Date d'inscription : 13/08/2012

MessageSujet: Re: Analyse D'Ewilan   Mar 21 Aoû - 13:06

C'est surtout qu'elle a déménagé, c'est ça? ^^
Elle seras surement pas là pour la semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foxinfire
Serviteur de la Dame
avatar

Age : 24
Féminin

Messages : 112
Date d'inscription : 13/08/2012

MessageSujet: Re: Analyse D'Ewilan   Mar 21 Aoû - 13:07

Elle s'installait à paris pour ses études et elle n'a pas encore internet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chalilodimun
Chevalier de la Légion de l'Imaginaire
avatar

Age : 21
Féminin

Messages : 318
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Analyse D'Ewilan   Mar 21 Aoû - 13:18

Je suis trop co**e, franchement.

Edit Siiahm: Pouet! Je t'interdis de dire ça! d'abord, moi je le sais seulement par ce qu'on parlais des illustrations que je fait pour elle, et que comme je suis co-admin, elle m'as dit qu'elle serait absente. Ce qui me fait penser que je vais de ce pas ajouter un forum pour vous permettre de signaler vos absences!

__________________________________
Vous pouvez me retrouver sur :
DeviantArt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chalilodimunsworld.blogspot.fr/
Lolo
Serviteur de la Dame
avatar

Age : 25
Féminin

Messages : 145
Date d'inscription : 16/08/2012

MessageSujet: Re: Analyse D'Ewilan   Mer 22 Aoû - 13:49

pfiou que des frissons en relisant ce passage.. merci de l'avoir posté :) ca a été la dernière goutte qu'il fallait pour me pousser à relire tous ses livres du début et à la suite :D si je ne suis pas souvent là les prochains jours ca sera dans l'Imaginaire qu'il faudra me chercher ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/acoeurperdu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Analyse D'Ewilan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Analyse D'Ewilan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ewilan
» Mon forum RPG Ewilan
» Ewilan
» Edwin Til' Illan, texte pour le défi sur Ewilan - La Quête d'Ewilan | Les mondes d'Ewilan | Le Pacte des Marchombres
» Les dessins d'Ewilan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Voyageurs de l'Imaginaire :: Les mondes de Bottero :: Notre petite encyclopédie :: Quête d'Ewilan / Mondes d'Ewilan / Pacte des Marchombres-
Sauter vers: